Le métier d’UX Designer

May 16, 2022

Quel est le quotidien d’un UX designer ? Quelles sont ses missions chez le client ? Quels outils utilise-t-il au quotidien ? 

Gena Nunes nous raconte son parcours, son quotidien et les missions sur lesquelles elle a pu intervenir en tant qu’UX designer/ CRO.

Gena Nunes, UX designer travaillant sur son ordinateur

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Gena Nunes, j’ai fait un Bac L qui ne me destinait pas du tout au digital, j’ai enchainé différents postes notamment dans la restauration puis j’ai repris mes études et je me suis tournée vers une école des métiers du web, l’HETIC.
J’y ai réalisé un Bachelor en code et design puis je me suis spécialisée en deuxième année en UX design.

Cette deuxième année je l’ai réalisée en alternance et ce dans plusieurs entreprises dans des secteurs différents pour y réaliser des missions diverses :

Ainsi j’ai travaillé dans le secteur de la banque chez My Money Bank où j’ai créé une nouvelle application mobile pour réaliser des demandes de prêts en ligne.

Mais aussi chez des acteurs de titres restaurants, Up Coop, où j’ai réalisé la refonte de l’application mobile qui était déjà existante en proposant plus de fonctionnalités notamment la possibilité de lier la carte bleu des clients directement dans l’application et ce dans une démarche de conversion rate optimization (CRO).
J’ai organisé des ateliers et des interviews avec les équipes en interne pour rassembler tous les besoins et souhaits en interne pour adapter l’application aux besoins utilisateurs.

Je suis intervenue chez Chefing, une société qui organise des événements pour les entreprises où j’étais product owner, faisant le pont entre les développeurs en interne et les services marketing pour réaliser un nouveau site pour mettre en avant la nouvelle offre de l’entreprise.
J’ai aussi recueilli tous les besoins en internes et réalisé des interviews pour mieux comprendre les métiers pour la création d’une webapp en interne avec les développeurs.

Je suis aussi passée côté agence pendant quelques mois pour réaliser beaucoup de designs et de recommandations UX et j’ai fini mes études avec un statut de freelance.

Puis en Janvier de cette année j’ai intégré Ando factory en tant qu’UX designer.

Peux-tu nous parler du métier d’UX designer ?

Être UX designer c’est : “Améliorer et faciliter le parcours client dans toutes ses formes”.

Le cœur de ce métier est d’analyser la donnée et ce en utilisant plusieurs outils (Google Analytics, Hotjar, questionnaire et interview) mais aussi d’analyser et d’observer les comportements types pour enfin en déduire des pistes d’optimisation.

En fonction de la mission, l’approche n’est pas la même : 

  • S’il s’agit d’une création de site internet, je travaille d’abord sur l’arborescence du site en fonction du brief client, je travaille sur le zoning et sur les wireframes.
  • En revanche, s’il s’agit d’un travail d’optimisation de site existant, je réalise une analyse du zoning et propose des wireframes en fonction de mon analyse et du brief client.

Mon quotidien s’articule autour de benchmark, d’analyse de data, de la création de wireframes, de l’analyse du zoning et pour tout cela, je m’appuie sur des logiciels de design d’interface tels que figma ou encore adobe XD et aussi sur des outils d’analyse tels que Google Analytics ou hotjar.

Dans le cadre d’une démarche CRO, je peux aussi être amenée à utiliser des solutions de panels et des outils d’AB testing.

UX design

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce métier ?

J’apprécie énormément la dimension créative dans ce métier et le fait de pouvoir résoudre un problème à la suite d’une analyse poussée via l’analyse des données et un benchmark du secteur.

Tout ce processus permet ainsi d’identifier les blocages actuels pour pouvoir ensuite optimiser les performances en activant les leviers adéquats et voir des résultats rapidement.

J’apprécie aussi le fait de pouvoir intervenir dans différents secteurs et donc d’adapter mon approche et mon analyse à chaque nouvelle mission.

Quelles sont les compétences nécessaires à ce métier selon toi ?

Selon moi il faut être rigoureux, organisé et curieux car dans ce métier la vieille doit être quotidienne.

Il faut savoir prendre en main un logiciel d’interface, peu importe lequel, savoir utiliser et interpréter les outils d’analyse de données et avoir des notions de code en langage html et css au minimum.

Qu’est-ce que tu conseillerais à quelqu’un qui souhaite devenir UX designer ?

Il est important de maintenir son engouement pour le digital et de tester la mise en place de nouveaux design suite aux veilles effectuées régulièrement et il est essentiel selon moi de garder un projet personnel pour développer ses compétences UX comme créer une application recensant toutes les expositions de sa ville par exemple.

Il faut aussi beaucoup échanger avec diverses personnes du métier, et ce régulièrement, pour privilégier les échanges de bonnes pratiques et de succès.

Et encore une fois, il faut toujours faire de la veille dans ce métier et avoir en tête les dernières nouveautés.

Peux-tu nous parler un peu plus d’Ando Factory ?

Je travaille en full télétravail chez Ando factory depuis bientôt 6 mois et ce depuis Antibes.
J’apprécie beaucoup la liberté et la confiance qui règne dans l’entreprise vis-à-vis du télétravail.

Ando factory m’a permis de travailler sur de nombreux secteurs avec de nouveaux challenges en tant qu’UX designer ou même en tant que product owner.

J’ai de même travaillé en binôme avec d’autres profils et j’ai trouvé cela très enrichissant de pouvoir avoir un autre point de vue sur les audit UX par exemple.

Enfin, chez Ando factory, nous avons tous mis en place un plan de développement de compétences pour nous permettre de progresser sur des sujets qui correspondent à la fois à nos objectifs et à ceux de l’entreprise.

Le mot de la fin
“Tout vient à point à qui sait attendre”
De la restauration à UX Designer, mon parcours n’était pas tracé et il est important de faire confiance au destin.
Je l’ai fait et je suis UX Designer aujourd’hui, un beau métier qui me plait et me challenge au quotidien.

Je ne peux que vous conseiller de faire de même !

logo-ando-factory-accompagnement-ecommercel

3 rue d'Uzes 75002 Paris

nous contacter

Une question, un projet ? Faisons connaissance !

L’OMS, la pierre angulaire pour gérer vos stocks et commandes

Présenter des contenus attractifs qui vont retenir les clients et fournir une qualité de service irréprochable, tels sont les principaux enjeux des entreprises sur les marketplaces. Le premier trouve réponse avec le PIM, pour le deuxième, l’utilisation d’un système de gestion des commandes ou Order Management System (OMS) peut se révéler primordial afin de : 

  • Mettre à disposition un maximum de points de stock (notamment avec les magasins).
  • Fournir une information fiable sur les quantités disponibles en stock.
  • Proposer des seuils de sécurité pour éviter les risques de rupture.
  • Piloter des règles d’allocation différenciées et des stratégies de priorisation des commandes entre les différents canaux de vente.


Ces quelques fonctionnalités permettent, d’une part, d’optimiser la distribution en ligne afin de tirer un maximum de bénéfices de votre présence sur les places de marché tout en garantissant le succès des campagnes parallèles sur le e-commerce et, d’autre part, de soigner l’expérience client.

La logistique, choisir la solution adéquate

canal de distribution, trois options s’offrent au e-commerçant en termes de logistique :

  • Le fulfillment by company qui consiste à confier les opérations de stockage, de préparation de commandes, d’expédition, de service client et de gestion des retours aux places de marché.
  • Le dropshipping externalisé : la commande est prise sur la place de marché mais l’expédition est effectuée par une partenaire sous-traitant logistique.
  • Le dropshipping internalisé : la commande est également passée sur la place de marché, mais l’envoi est internalisé par le e-commerçant

La gestion de la préparation des commandes et leur expédition en interne impliquent la mise en place de mécanismes de priorité au niveau du Warehouse Management System (WMS) ainsi que le respect des contraintes marquées par chaque marketplace (transporteur, documents à insérer…). En outre, il conviendra de tenir compte des exigences de la distribution cross-border, le cas échéant.

6 + 1 =

nos partenaires

Mentions légales et politiques de confidentialité

© Ando Factory, 2021 - Tous droits réservés - Conception Studio RICHEZ